Clotilde de Vaux, l’égérie d’Auguste Comte

michel blanc membre de la Maison d’Auguste Comte et de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction

Ce carnet de recherche intitulé: “Clotilde de Vaux, l’égérie d’Auguste Comte” [ISSN 2558-0639] présente sous la forme de billets (classés par ordre décroissant de mise en ligne) nos recherches sur la vie et les idées de Clotilde de Vaux, son pré-féminisme ainsi que son  influence dans l’existence et l’oeuvre d’Auguste Comte. Nos recherches se veulent aussi  contribution à l’analyse du rapport “hommes/ femmes” au 19ième siècle ainsi qu’interrogation des enjeux philosophiques et sociaux propres aux idées et aux savoirs mis en avant par le père du positivisme et ses disciples.  La place de la Femme en général, celle de Clotilde de Vaux en particulier, au coeur du dispositif religieux inventé par Auguste Comte : la  Religion de l’Humanité sera également interrogée.  La famille de Clotilde de Vaux fera enfin l’objet d’une mise en perspective biographique et historiographique.

 

 

 

 

Éléments pour penser le rapport hommes/femmes au dix-neuvième siècle

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search